COMMUNIQUE ECOLE MARCEL CACHIN SGDB

Pour une école ouverte en toute sécurité
Comme partout dans notre département, l’équipe de l’école Marcel Cachin à Ste Geneviève des Bois, a repris le travail le 2 novembre avec la crainte que le protocole « renforcé » ne puisse être respecté tant les conditions d’accueil des élèves étaient tendues : sureffectif dans les classes, personnel absent, nettoyage et désinfection des classes et des sanitaires insuffisants voire inexistants étaient déjà une réalité tangible de la période 1…
Aussi avons–nous informé notre inspection sur ces dysfonctionnements dès la rentrée ainsi que les services de la mairie. N’obtenant aucune réponse de leur part, ni en terme de bonne réception de nos messages, ni en terme de solutions bien sûr, nous avons pris la décision de tracter une lettre aux parents le mardi 10 novembre afin qu’ils sachent à quel point les moyens de travailler dans de bonnes conditions sanitaires avec leurs enfants étaient insuffisants !
Nous y avons factuellement énuméré tous les dysfonctionnements au sein de notre école.
En voici un extrait : « Alors que le protocole sanitaire devient de plus en plus exigeant et que l’épidémie progresse, tout en nous obligeant à accueillir la totalité de nos élèves, aucune personne supplémentaire n’a été nommée par la mairie pour épauler les équipes d’enseignants, le personnel d’entretien ou du périscolaire.
Le protocole n’est donc pas tenable. Les conditions de travail sont dégradées et exposent vos enfants et le personnel à un danger grave et imminent.
Nous tenons par cette lettre à vous alerter sur les difficultés, voire les limites, pour nous de respecter un protocole sanitaire rédigé au départ pour protéger la communauté éducative et les élèves que nous accueillons. De fait, les entorses au protocole sanitaire se cumulent chaque jour davantage et la gestion pédagogique et surtout sanitaire de l’école est de plus en plus impossible ! »
Deux jours plus tard, le maire de Sainte Geneviève des Bois, plutôt que de venir rencontrer l’équipe, nous répondait par lettre envoyée à tous les parents d’élèves de l’école en niant la réalité sanitaire catastrophique des écoles et en tentant de nous discréditer auprès des familles ! Sans aucune connaissance de notre réalité, il nous reproche par exemple dans cette lettre de faire entrer les élèves 4 fois par jour par les toilettes et de donner ainsi plus de travail au personnel d’entretien, sans savoir qu’il est obligatoire pour les enfants de se laver les mains aussi souvent que possible comme cela est indiqué dans le protocole sanitaire qu’il brandit !
En voici un autre extrait savoureux : « …alors que nous traversons une période de crise sans précédent générant un climat anxiogène, il est de notre responsabilité d’être dans la collaboration en bonne intelligence et dans le partenariat. Affirmer que les enfants et le personnel sont exposés à un danger grave et imminent sans aucun fondement ni argument ( !!) nuit à un climat apaisé et serein propice aux apprentissages. Contrairement à plusieurs villes en Essonne, aucun « cluster » n’a été constaté dans les écoles de Sainte Geneviève des Bois» Voilà donc la réponse « apaisante et propice à un climat serein », allant dans le sens d’une école de la « confiance », donnée par un maire responsable et intelligent…Il sait et il affirme : la COVID ne passera pas par notre ville !!
Pourtant dès le lundi suivant, nous obtenions une remplaçante en poste jusqu’en mai 2021 et un personnel d’entretien supplémentaire !!
Nos actions ont dérangé l’inspection et la mairie car nous décrivons la réalité d’un bon nombre d’écoles de France en ce moment ; OUI nos conditions de travail se dégradent mais nous faisons bloc pour permettre aux élèves de continuer d’aller à l’école, mais ce ne sera pas à n’importe quel prix ! Alertons et informons les parents, les mairies et les inspections (par le biais de la fiche du Registre Santé et Sécurité au Travail) de l’impossibilité actuelle de respecter un protocole intenable, indignons-nous sur nos conditions de travail et notre sentiment d’abandon ! Beaucoup de directeurs sont à bout, tout comme les enseignants qui pourtant se plient à une réorganisation de leurs services qui les sollicite à 200% ! Plus de pause, il faut ouvrir et fermer les entrées doublées voire triplées des écoles, être de surveillance de récréation chaque jour, accueillir les élèves des collègues non remplacées quotidiennement, s’assurer que les enfants mettent bien leurs masques,
le changent, se lavent les mains…..Le discours de nos gouvernants se veut rassurant sur la gestion « sereine » du protocole mais leurs hypocrisie et leur mauvaise foi cachent la réalité : le manque criant de remplaçants (autant que les lits d’hôpitaux !) dû à un recrutement insuffisant et à une réelle crise de la vocation, le manque de moyens humains étant la partie devenue visible de l’iceberg ! Dessous se cachent les coupes budgétaires qui se sont succédées depuis plus de 20 ans dans toute la fonction Publique !
Vous pouvez vous rapprocher du SNUDI-FO 91 si vous avez besoin d’aide ou de conseils pour rédiger un courrier aux parents, pour remplir la fiche RSST qui vise à obtenir une protection juridique et qui oblige l’institution à apporter une réponse en terme de protection des personnels ! Ne restez pas seuls ! Communiquez et échangez avec les écoles de votre secteur et organisez-vous pour ne pas vous soumettre à ce protocole et ce gouvernement qui nie notre réalité et notre désarroi ! IL EST POSSIBLE DE FAIRE BOUGER LES CHOSES SI NOUS SOMMES NOMBREUX A LE FAIRE !
Restons solidaires, bon courage à vous tous !

Laisser un commentaire